Vous avez un projet ? 01 83 85 50 55

Les 9 raisons qui feront de votre e-commerce un échec

Le 13 mai 2016

De prime abord, se lancer dans l’aventure du e-commerce semble on ne peut plus simple. Pour preuve, il n’y a qu’à saisir "comment créer un site e-commerce" dans Google pour constater le nombre de possiblités de créer le vôtre en seulement quelques minutes et cela gratuitement, ou pour une bouchée de pain. Alléchant n’est-ce pas? Mais alors, si cet Eldorado est à portée de clic, pourquoi si peu de e-commerçants peuvent se vanter de leur réussite ?

Réussir son site marchand demande de nombreuses compétences. Au-delà de la réalisation technique elle-même, il faut tenir compte de l’aspect marketing et de la visibilité car sans visiteur, pas de vente et sans vente, pas de chiffre d’affaire, CQFD.
Sous-estimer l’ensemble de ces connaissances entraînera des erreurs qui pourront avoir raison de votre projet.

Voici les 8 signes qui prouvent que vous n’êtes pas encore prêt à vous lancer dans l’aventure du business en ligne:

Vous avez du mal à comprendre tous les enjeux du web

Comprendre les enjeux du web

Hélas, trop de commerçants veulent un site pour faire comme tout le monde. Trop peu renseigné sur le monde digital, vous avez du mal à saisir tous les réels enjeux commerciaux de la création d’un site internet et de la mise en place d’une vraie stratégie webmarketing. De cette méconnaissance découlera certainement des déceptions.

En effet, une fois votre site en ligne, il est fort probable que vous vous impatienterez à obtenir des résultats pensant que le simple fait d’ouvrir votre site va faire pleuvoir les acheteurs potentiels, sans aucune action de votre part. Vous risquez alors vite de vous décourager de poursuivre vos actions.

Comme expliqué dans le reste de l’article, il n’y a aucune magie dans la réussite d’un site mais de bons choix stratégiques, de bons outils et de la patience.

Vous avez oublié d’étudier votre marché

Et oui, ce n’est pas parce que votre famille trouve vos créations ou vos idées géniales que leurs commercialisation sera possible ou que vous pourrez en vivre.

En effet, si le nombre d’acheteurs ou d’utilisateurs potentiels est trop faible, vous aurez beau avoir le site le plus optimisé et visible du monde, votre chiffre d’affaire ne décollera pas. De même, si la concurrence est trop importante sur votre secteur, il pourrait être nécessaire de réaliser des investissements bien supérieurs aux gains espérés pour pouvoir vous démarquer, ce qui ne sera pas forcément compensé par vos ventes qui seront trop faibles.

De plus, il conviendra également d’offrir une valeur supérieure à celle de vos concurrents (prix plus bas, service client plus efficace, meilleure qualité…) donc de bien la définir en amont en étudiant cette concurrence.

Avant de vous lancer, il convient de vérifier s’il existe un marché réel et accessible et que celui-ci sera assez conséquents pour espérer en vivre. Ne sautez donc pas l’étape de l’étude de marché.

Vous ne connaissez pas vos clients potentiels

Mal connaître ses cibles

Toute bonne stratégie commerciale débute par la définition exacte de votre client idéal (vos personas). Cette étape cruciale permet de déterminer leurs attentes, leurs habitudes de consommation, leur profil et donc de définir précisément la ou les offres à leur faire et surtout, comment faire passer les messages et rédiger vos contenus.

Pour en savoir plus sur les personas, nous vous invitons à consulter notre article "Pourquoi utiliser la méthode des personas pour segmenter vos prospects ?" 

Connaître vos cibles vous guidera également dans la réalisation d’un plan marketing réaliste et efficace et vous évitera de vous perdre dans la jungle du business en ligne.

Vous pensez pouvoir vous appuyer uniquement sur le SEO

Certes, vous souhaitez ouvrir une boutique en ligne donc, il est logique que cette méthode d’acquisition soit l’une de vos priorité puisqu’elle reste encore le moyen le plus rentable d’acquérir du trafic. Mais (parce qu'il y a un mais) penser que ce pourra être le seul est une erreur car cela vous rendra très vulnérable et totalement dépendant des moteurs de recherche. De nombreux sites ont fait la douloureuse expérience des changements d’algorithmes.

De plus, il faut bien vous rendre compte que le référencement naturel, le SEO, prend du temps. Or, vous allez avoir besoin de générer rapidement du trafic pour transformer vos premiers visiteurs et donc de recourir à la publicité payante (Adwords par exemple). Mais, il ne faudra pas négliger le SEO pour autant.

Le mieux est de bien répartir ses canaux d’acquisition, SEO, SEA, emailing, réseaux sociaux afin de pouvoir rapidement compenser une éventuelle défaillance de l’un ou l’autre.

Vous vous lancez sans revenu

Gif je suis riche

Encore une fois, je vais vous décevoir et faire voler vos rêves en éclat. Non, vous n’aurez pas de vente dès la mise en ligne et non, vous n’en vivrez pas dès le premier mois. Il faut dans un premier temps acquérir assez de trafic puis que les internautes vous accordent assez de confiance pour acheter. Certes, vous pouvez investir dans des campagnes de pub mais sur le long terme, cela ne sera pas rentable. Je vous renvoie pour cela au point ci-avant.

Par conséquent, si vous aviez prévu dans votre plan de trésorerie de vous verser votre premier salaire dès les premiers mois et que vous n’avez pas de plan B, je ne peux que vous conseiller de revoir votre copie au risque de vous retrouvez dans une situation très inconfortable assez rapidement.

Vous avez mal calculé votre budget

Problématique numéro 1 de la majorité des projets : la mauvaise estimation du budget qu’il faudra investir pour espérer vivre de son activité en ligne. En effet, lors de la création d’une activité e-commerce, il y a de nombreux postes de dépenses à prévoir avant d’espérer obtenir des gains : la création du site, sa promotion, le premier stock, les frais de rédaction des documents légaux …

Trop de jeunes entrepreneurs se lancent en consacrant tout leur budget à leur site mais soyons réaliste, le plus beau site du monde ne vous sera pas d’une grande utilité si aucun produit n’est disponible et s’il n’est pas visité.

Partant de ce principe, nous ne pouvons que vous conseiller de réaliser un business plan et attribuer à chaque poste assez de budget pour que l’ensemble soit efficace. Ne nous voilons pas la face, vous ne concurrencerez pas Amazon avec un budget de lancement de 3000 €.

Vous sous-estimez la charge de travail

sous estimez la charge de travail

Un commerce physique demande du travail, non ? Pourquoi cela serait-il différent sur le web. Il faut être conscient que votre site ne fonctionnera pas tout seul. Qui mettra régulièrement à jour les contenus ? Qui fera de belles photos attrayantes et devra les recadrer ? Qui gérera les commandes et les envois ? Qui répondra aux appels des clients ? Qui s’arrachera les cheveux à rédiger de bons articles ? Qui imaginera les actions marketing ? Qui préparera les campagnes emailing ?

Cette aventure ne sera pas de tout repos si vous souhaitez qu’elle fonctionne et demandera beaucoup de temps et d’investissement personnel. Bien entendu, vous pouvez être accompagné par des professionnels mais vous resterez le capitaine du navire. Avant de vous lancer, déterminez le temps que vous pourrez investir à la gestio nde votre site.

Autre erreur courante. Croire que vous pouvez tout faire seul. Ce n’est pas parce que vous savez faire un ourlet que vous êtes styliste. Déléguer certaines tâches à des spécialistes vous permettra de gagner un temps précieux pour vous consacrer pleinement à votre activité.

Vous négligez le contenu

Que ce soit pour présenter vos produits, travailler votre référencement ou améliorer la conversion, le marketing de contenu est une des meilleures stratégies. Pourtant, le drame de bon nombre de futur e-commerçant, est de se retrouver devant sa page et ne pas savoir comment parlez de lui ou de ses produits.

Vous vendez des tables de jardin ? Tant mieux. Mais même la plus belle photo du monde ne remplacera pas un bon descriptif car votre internaute est craintif. Il doit être rassuré. En quoi est-elle faite ? Quelle est sa taille ? Est-elle simple à nettoyer ? Et si finalement elle ne se mariait pas à ma terrasse, pourrai-je la retourner facilement ? Et cette société, est-elle sérieuse ?

Le contenu est indispensable et est une arme redoutable en marketing. Ne le négligez pas. N’hésitez pas à confier cette tâche à un rédacteur si besoin.

Vous voulez le site parfait, pour hier

Qui trop se hâte reste en chemin

Alors déjà, la perfection n’existe pas. Si, si je vous le jure. Même Scarlett Johansson a des défaut. Donc quel que soit le budget que vous mettrez au départ dans votre site, sauf si votre prestataire est Mme Irma, vous ne pourrez jamais être sûr d'avoir fait les bons choix dès le début. Attention! Je ne parle pas du bug qui est facile à contrôler mais du retour d’expérience de vos utilisateurs.

Il ne sert à rien de bourrer votre site de fonctionnalités à tire-larigot si vous n’avez déjà pas assez de budget pour développer celles qui sont essentielles. Pensez bien qu’un site doit évoluer. Profitez de ces évolutions future pour en faire des arguments commerciaux et choisissez plutôt d’offrir au plus tôt une première version performante qui pourra être améliorée par la suite.

Ensuite, même si votre projet peut vous sembler simple à réaliser (ben oui, vous voulez la même chose que votre concurrent donc il n’y a qu’à faire pareil, non ?), il va demander du travail. Et dans notre métier, le travail, ça prend du temps même pour une version "simple".
Vous ne souhaitez pas offrir un outil baclé à vos acheteurs potentiels juste parce que le gros de votre activité est en décembre et qu’au mois de novembre, vous vous rendez compte que vous n’avez pas encore de site. Cela vous desservirait plus qu’autre chose et risquerait même d’avorter votre projet.

La création d’un site prend du temps. Le temps de la réflexion, de la création, du développement, des tests, des optimisations... Le prestataire que vous choisirez a certainement déjà des projets en cours et ne pourra pas prendre le vôtre immédiatement (ou alors vous avez eu de la chance que son carnet de commandes soit vide à ce moment) donc sachez anticiper votre projet.

Conclusion

J’imagine bien vos yeux larmoyant suite à lecture de cet article qui vous a plus découragé qu’autre chose. Mais ce n’est pas le but. En fait, voyez plutôt celui-ci comme un service car monter un business en ligne qui fonctionne est un travail complexe, long et coûteux.

Pour toutes ses raisons, il faut y être préparé et savoir s'entourer. Et si après cette lecture vous êtes encore plus impatient de vous lancer, je pense que vous êtes prêt à cartonner.

Cet article vous a plus ? Et si vous le partagiez autour de vous ? 

Agence Keacrea - 52, rue d’Emerainville- Bâtiment B - 77183 Croissy-Beaubourg © 2011-2017 Keacrea. Tous droits réservés