Un projet ?
01 83 85 50 55
Menu

Moteurs de recherche : 4 alternatives dont Google devrait se méfier

Publié le 20/04/2017
Accueil > Blog >  4 moteurs de recherche alternatifs à Google

Tout le monde connaît et utilise Google pour effectuer ses recherches internet. N’est-ce pas votre cas ?

Aujourd’hui, le moteur représente plus de 90% de part de marché en France et dans le monde.

Les parts de marché des moteurs de recherche en France

Sa notoriété est telle qu’une déclinaison en est même née : le verbe « googler » qui signifie l’action de faire une recherche sur le moteur de recherche. 

Cependant, suite aux révélations d’Édouard Snowden en 2013 sur la surveillance des internautes par l’Agence nationale de la sécurité, certains se sont penchés sur de nouveaux moteurs de recherche pour ne plus être tracé et surveillé lors de leur navigation. Petit à petit, ces petits nouveaux et plus anciens gagnent du terrain.

Découvrez donc quatre alternatives à Google que vous devez tester et dont il devrait peut-être se méfier.

I. Les moteurs de recherche alternatifs à Google

a. Le moteur de recherche de Microsoft : Bing

Le moteur de recherche Bing

Bing est le moteur de recherche de Microsoft, lancé en juin 2009, qui est à la deuxième place du classement (4,1% de part de marché) mais reste très loin derrière le géant américain de Moutain View.

En juillet 2009, un partenariat est conclu entre Microsoft et Yahoo : Bing est intégré à tous les sites de Yahoo! qui en échange lui met à disposition ses algorithmes de recherches.

Ce moteur de recherche américain est extrêmement proche de Google en proposant des options similaires de recherches : sites web, images, vidéos, shopping, actualités, cartes (Bing Maps), voyages.

En bas de la page d’accueil, les mots-clés les plus recherchés de l’actualité apparaissent avec la possibilité d’afficher l’image associée.

Côté design, il est totalement différent de Google puisque le fond d’écran de sa page d’accueil est une nouvelle image chaque jour qui peut être téléchargée.

Bing est intégré à MSN et Windows.

1. Avantages de Bing

  • Design et ergonomie agréables
  • Résultats de recherche pertinents
  • Ses nombreuses fonctionnalités de recherche (qui ressemble à Google)
  • Bing dispose aussi d’une interface destinée aux webmasters (comme la Search Console de Google) : Bing Webmaster
  • Espace de traduction : Bing Translator
  • Une opportunité pour les annonceurs d’utiliser Bings Ads car moins de concurrence que sur Google

2. Inconvénients de Bing

  • Collecte et stocke les données, l’historique des requêtes et les cookies de ses utilisateurs
  • Lecture un peu difficile dans ses résultats de recherche à cause du nombre d’informations
  • Trop d’annonces publicitaires pour certains mots-clés (par exemple, 9 pour la requête « mutuelle »)

b. Le troisième moteur : Yahoo

Le moteur de recherche Yahoo

En 1995, Yahoo était un annuaire web mais au fil des années il a développé ses services : moteur de recherche, Yahoo! Mail (boites à courrier électronique), Yahoo! Messenger (messagerie instantanée).

En 2004, le site américain était le plus visité. En 2005, Yahoo rachète Flickr : un site de partage de photographie entre internautes.

Depuis 2009, Yahoo utilise le moteur de recherche de Bing.

Sur Yahoo, vous avez la possibilité de rechercher sur le web ou alors dans d’autres catégories : images, vidéo, actualités et questions/réponses. Chaque résultat s’ouvre dans une nouvelle fenêtre.

1. Avantages de Yahoo

  • Véritable portail d’information tourné vers l’actualité
  • Sur la page d’accueil : possibilité d’aimer, commenter ou de partager sur les réseaux sociaux les différentes actualités
  • Possibilité d’effectuer sa recherche dans les « questions/réponses »

2. Inconvénients de Yahoo

  • Tracke les internautes
  • Résultats de recherche pas très lisible
  • Ne propose pas de catégorie de recherche « carte » (contrairement à Google Maps et autres concurrents)
  • Beaucoup trop de publicité

c. Le moteur de recherche anonyme : DuckDuckGo

Le moteur de recherche DuckDuckGo
Lancé en 2008 aux Etats-Unis, DuckDuckGo est un méta-moteur c’est-à-dire que ses résultats proviennent d’environ une cinquantaine de moteurs de recherche : Yahoo!, Bing ou Wikipédia

Symbolisé par un canard, il respecte la vie privée de ses utilisateurs en ne traçant pas leur navigation et en ne conservant aucune donnée sur l’historique de recherche ou sur l’adresse IP. Il a même intitulé son slogan « Le moteur de recherche qui ne vous espionne pas ».

Une de ses particularités depuis 2011 est de consacrer une part de ses revenus à financer des projets.

Depuis sa création, plus de 10 milliards de recherches ont été comptabilisés. En 2012, on n’en comptait qu’un million et en 2016 déjà quatre milliards. Ces chiffres prouvent bien l’évolution fulgurante de DuckDuckGo surtout depuis un an.

DuckDuckGo est le moteur de recherche par défaut de certains navigateurs et est proposé dans Mozilla Firefox, Opera, Safari et Vivaldi.

1. Avantages de DuckDuckGo

  • Moteur de recherche sécurisé car il ne collecte/stocke pas les informations personnelles
  • Ne piste pas l’internaute
  • Possibilité de personnaliser le thème, l’apparence… dans les paramètres
  • Les « !Bang » : commandes pour effectuer une requêtes redirigeant vers d'autres moteurs de recherche ou sites. Exemples : « !g »recherche sur Google, « !wfr » redirection vers le site de Wikipédia, « !amz » recherche sur Amazon …
  • Les résultats de recherche s’affichent sur une seule page (il suffit de scroller pour avoir les suivants)
  • Design très minimaliste qui fait penser à Google

2. Inconvénients de DuckDuckGo

  • Résultats de recherche pas toujours pertinents
  • Obligation de valider sa recherche pour voir les options de tri (Web, Images, Vidéos et Actualités) car ils ne sont pas proposés sur la page d’accueil

d. Le moteur de recherche « made in France » : Qwant

Le moteur de recherche français Qwant

Crée en France en 2013, Qwant se veut un moteur de recherche alternatif à Google qui a la différence d’être respectueux de la vie privée des internautes.
Les données des utilisateurs sont stockées sur ses propres serveurs et ne sont pas transmises à des prestataires externes. Ses deux principes sont le non tracking des utilisateurs et le non filtrage des contenus d’Internet.

En 2013, le moteur de recherche français attirait un million de visiteurs unique par mois, 2 millions en 2014 et 3 millions l'année d'après. Son directeur général annonçait atteindre les 30 millions pour mars 2017. De jour en jour, il s’impose comme une vraie alternative au géant américain.

En 2015, l’entreprise lance Qwant Junior : un moteur de recherche s’adressant aux enfants de 6 à 13 ans qui ne propose pas de contenu violent. Son autre particularité est de ne pas répertorier de sites marchands. En tant que parent, je suis sûre que vous allez adopter cette version de Qwant !
Il existe même une version pour les enseignants. 

Toujours en 2015, le site fait l’objet d’une refonte graphique ce qui le différencie de ses concurrents. En janvier 2017, Qwant a lancé son application mobile sur Android et iOS.

Aujourd’hui, le moteur de recherche français est présent dans 25 pays et disponible dans 18 langues.

Vous pouvez effectuer des recherches selon différentes catégories : web, actualités, social, images, vidéos ou shopping. L’onglet « musique » est en version bêta pour le moment.

Qwant repose sur un modèle d'affiliation : une commission est prélevée aux sites marchands quand les internautes réalisent des achats via la catégorie Shopping.

En cliquant sur « social », vous avez normalement la liste des réseaux sociaux (mais au moment du test, nous n’avons trouvé que Twitter) associés à la requête ; un onglet très utile pour votre veille sociale.

Qwant onglet social
A la différence de Google, les résultats de recherche sur Qwant s’affiche sur qu’une seule page et s’ouvre dans une nouvelle fenêtre.

1. Avantages de Qwant

  • Confidentialité des données
  • Ne suit pas le parcours de l’utilisateur
  • Indexe l’ensemble du web et les réseaux sociaux
  • Qwant Junior : la version pour les enfants
  • Design moderne
  • Ergonomie simple orientée UX
  • Recherche intuitive
  • Sur la page d’accueil, en dessous de la barre de recherche, vous pouvez voir les actualités du jour
  • Possibilité de personnaliser puis de sauvegarder vos paramètres (couleur et disposition de la page d’accueil, la langue utilisée) et sites préférés après avoir créé votre compte
  • La catégorie « social » : recherche de la requête sur les réseaux sociaux (Twitter principalement) en temps réel
  • La fonctionnalité « Carnets » pour sauvegarder et partager des contenus externes (vidéos, photos, sites web) ou les vôtres
  • Directement dans les résultats de recherche, vous pouvez ajouter chaque page à vos favoris ou à vos carnets
  • Pour chaque résultat, vous pouvez voir le favicon
  • Société française facilement joignable : utile en cas de questions

2. Inconvénients de Qwant

  • Nombre de résultats limité (mais ça peut être un avantage pour certains utilisateurs)
  • Résultats non pertinents quelques fois
  • Ne propose pas d’onglet « carte » pour effectuer sa recherche
  • Lorsque l’on ne sélectionne pas de catégorie, l’affichage des résultats se fait en colonne. La multitude d’informations gène la lisibilité.
  • Qwant ne peut pas être ajouté comme moteur de recherche par défaut sur les navigateurs Safari et Opéra mais simplement en extension
  • Le système d’auto complétion limité
  • Ne propose pas les recherches associées

II. Comparatif avec Google

Avant de rentrer en profondeur dans la comparaison avec le géant américain moteur par moteur, j’ai décidé de vous présenter ces deux tableaux qui représentent le positionnement des sites sur les cinq moteurs de recherche. Je me suis concentrée sur les dix premiers résultats de recherche et sur deux requêtes.

Positionnement de la requête agence création site web

Sur la requête « agence création site web », on remarque que Keacrea occupe le top 1 des résultats naturels de recherche sur les cinq moteurs (à la date de l’article).

Le positionnement sur Yahoo et sur DuckDuckGo est identique.

Positionnement de la requête ergonomie site web

Sur la requête « ergonomie site web », notre article sur les 9 règles de l'ergonomie web est en position 0 et ressort en deuxième place sur Google. Pour rappel, voici la définition sur la position 0.

Sur Bing, Yahoo et DuckDuckGo, le positionnement est le même.

Et pour conclure, le positionnement sur Google n’est pas le même que sur les autres moteurs de recherche.

a. Google

La requête agence création site web sur Google
Sur la requête « agence création site web », nous apparaissons en première position après les quatre annonces publicitaires de Google Adwords. En dessous des dix résultats naturels par page, on retrouve trois publicités.

A droite, nous pouvons voir que les informations et photos de notre fiche Google My Business apparaissent.

b. Bing

La requête agence création site web sur Bing
1. Similitudes

  • L’agence se positionne en 1ère place sur la requête « agence création site web ». Ces quatre mots-clés sont en gras dans la description de chaque résultat.
  • Tout comme Google, Bing me propose huit recherches associées. Même si elles sont différentes, elles restent très pertinentes.
  • Dans la présentation, les deux moteurs de recherche sont assez similaires.
  • L’auto complétion fonctionne bien.
  • L’internaute peut effectuer sa recherche par image, vidéos, cartes, et actualités.


2. Différences

  • Sur la première page, il n’y a que huit résultats de recherche.
  • Sur le moteur de recherche de Microsoft, je peux apercevoir trois annonces publicitaires au-dessus des résultats naturels et deux en dessous.
  • Pour ma requête, il y a 3 970 000 résultats.

c. Yahoo

La requête agence création site web sur Yahoo
1. Similitudes

Nous sommes premiers dans les résultats naturels avec la requête « agence création site web ».
On remarque quelques ressemblances avec Google : le système d’auto complétion est pertinent, il y a dix résultats par page et les mots-clés de ma requête apparaissent en gras dans la description.

2. Différences

  • Les cinq recherches associées sont différentes et je ne les juge pas assez qualitatives : « site web yahoo », « création site web », « site w », « créer un site web » et « site web gratuit ».
  • Sur Yahoo, il y quatre publicités au-dessus, quatre en dessous et sept à droite des résultats naturels.
  • Il y a plus de résultats de recherche (3 970 000) que sur le moteur de recherche n°1 (619 000).
  • L’internaute peut filtrer sa recherche avec la catégorie « questions/réponses » mais n’a pas la possibilité de le faire par carte.


d. DuckDuckGo

La requête agence création site web sur DuckDuckGo
1. Similitudes

Sur la requête « agence création site web », nous apparaissons en première position après la publicité.
Il y d’autres points communs avec le géant de Moutain View : les mots-clés de la requête en gras dans la description et le principe de l’auto complétion.

2. Différences

  • Le positionnement est différent de celui sur Google (mais identique à celui sur Yahoo).
  • A ma requête « agence création site web », DuckDuckGo me propose une seule recherche associée qui est la même mais sans accent.
  • Sur ce moteur de recherche, il n’y a qu’une seule page de résultats de recherche qui en comprend environ 150.
  • Les six annonces publicitaires sont réparties en haut, à droite, et dans les résultats.
  • Le nombre de filtres de recherche (web, images, vidéos) est assez limité comparés à Google.
  • Le favicon de chaque site web apparaît en dessous de la description.
  • Contrairement à Google et trois autres moteurs, l’url affichée dans les résultats de recherche n’est pas en vert.

e. Qwant

La requête agence création site web sur Qwant
1. Similitudes

Sur la requête « agence création site web », nous sommes en première position tout comme sur les autres moteurs de recherche. 
Les mots-clés de ma requête sont affichés en gras dans la balise meta description.

2. Différences

  • Si je ne filtre pas ma recherche, l’affichage par catégorie se fait en trois colonnes verticales (web, actualités et social) et une horizontale au dessus des précédentes (images ou extrait de Wikipédia).
  • Qwant ne me propose pas de recherches associées.
  • Le système d’auto complétion n’est pas aussi pertinent que sur les autres moteurs de recherche.
  • On ne compte que deux publicités situées avant les cinquantes résultats naturels.
  • Sur Qwant, l’internaute peut spécifier sa recherche sur des catégories similaires à celles sur Google (web, images, vidéos, actualités, shopping) et en plus sur le « social » et la « musique ».
  • Le favicon des sites web apparaît à gauche du titre de chaque résultat.

Conclusion

Voilà, mon comparatif finie !
Désormais, si vous en avez assez d’entendre Google par-ci ou Google par-là, vous pouvez tester ces derniers. Vous trouverez peut-être votre perle rare. Le plus important est qu’il corresponde à vos besoins et attentes au niveau de son utilisation et de ses résultats de recherche.

Je serais curieuse de savoir votre moteur de recherche préféré et/ou de connaître votre avis positif ou négatif sur les alternatives à Google. Peut-être en utilisez-vous d’autres. Lesquels et pourquoi ?

Si cet article a pu vous aider et que vous l'avez apprécié, n'hésitez pas à nous le faire savoir : en le partageant et le commentant sur les réseaux sociaux, en vous abonnant à notre newsletter ou en poursuivant votre lecture.

23 rue de la maison rouge
77185 Lognes
Contactez-Nous
01 83 85 50 55
Horaires
9h-12h/13h-18h lun-ven