Vous avez un projet ? 01 83 85 50 55

A la conquête de la position 0

Mettez toutes les chances de votre côté pour apparaître au top des résultats de recherche
Le 24 février 2017

Sur les moteurs et en particulier Google, l'affichage des résultats de recherche évolue sans cesse. S’il y a quelques années, la première position était le graal absolue, sa visibilité est désormais surpassée par les liens payants, les résultats locaux, les quick answers ou encore les featured snippets. Ces derniers font partie des résultats dits “Position 0” déployés par le géant du web.

Ces résultats plus visibles que le premier résultat naturel laisse présager un véritable eldorado pour le référencement naturel.

On vous dit “presque” tout sur la position 0 et comment espérer y apparaître un jour.

I. Qu’est-ce que la position 0 ou rank 0

A. Rappel de la définition

Si vous avez passé les 2 dernières années dans une grotte, sachez que la position zéro ou ranking 0 a été créée par Google en 2014 et désigne la position située entre les annonces publicitaires d’Adwords issues du référencement payant et les résultats naturels.

Il s’agit d’un encart ou une “boîte” (d’où une meilleure visibilité) proposant un résumé de la réponse jugée la plus directe et pertinente à la requête saisie par l’internaute. En attirant l’attention de l’internaute, ce positionnement impacte leur trafic par un taux de clic plus important et leur notoriété.

Voici un exemple d’affichage sur la requête “ergonomie site web” (d’ailleurs, c’est l’un de nos articles qui ressort. La classe non ?) 

Position 0 de Keacrea sur ergonomie site web

Pourquoi position 0? Tout simplement car les pages web qui se placent là sont situés juste avant la position habituellement appelée première place des résultats naturels.

Les informations ressortant sur cette position peuvent être variées comme nous vous l’expliquons tout de suite. Mais avant, il convient de rappeler que Google ne communique pas d’information sur la manière exacte d’atteindre cette position et que ce sont les retours d’expérience des professionnels du web qui permettent seulement d’en tirer des conclusions.

B. Les types d’informations qui peuvent y apparaître


1. Les featured snippets

Le featured snippet se traduit en français par extrait optimisé. Plus précisément, c’est un résumé provenant de la page web d’un site, que Google affiche l’estimant comme le plus pertinent, pour répondre directement à la requête de l’internaute sans qu’il ait à visiter la page source.

Une url affichée en position 0 par le célèbre moteur de recherche est aussi présente dans ses résultats organiques et donc apparaît deux fois au sein d’une même page de résultats. Notons que dans 70% des cas la page positionnée en ranking 0 n’est pas en première position dans les résultats naturels.

Il se présente sous la forme d’un bloc et comprend dans 82% des cas en plus du résumé, un lien vers cette page, son titre et peuvent même contenir des sous-titres ou avoir des éléments en gras. Parfois, il est accompagné d'une image (27,5% des cas). La Google Answer Box peut aussi contenir une liste à puces ou numérotée (11% des cas), un tableau (7% des cas) ou une vidéo (nous vous redirigeons vers l’excellent site yellowdolphins pour en savoir plus sur les featured snippet et retrouver d’autres chiffres).

Sur un million de pages de résultats, les featured snippets s’affichent dans 10% des cas environ (Source : Getstat).
En général, l’extrait de la page web est un contenu entre 54 et 58 mots.

Exemple de featured snippet
Exemple de featured snippet avec le site Marmiton

Le featured snippet ci-dessus comprend un résumé du site marmiton, l’url de la page, une image du gâteau au chocolat et quelques mots mis en gras par Google.

Le seul risque des featured snippets est que l’internaute ne clique pas sur le lien s’il estime que la réponse affichée est assez précise et répond parfaitement à sa requête.

2. Les Knowledge Graphs

Les informations en position 0 peuvent également provenir du knowledge graph : une base de connaissances construite par Google. Les données sont extraites de plusieurs sources (le CIA World Factbook, Wikidata, Wikipédia, ou Freebase) puis il les exploite afin de proposer des réponses encore plus pertinentes à ses utilisateurs. La force de Google est de créer des interactions avec des recherches associées.

Le Knowledge Graph s’applique aux monuments célèbres, célébrités, lieux géographiques, films, musique et aux œuvres d’art.
C’est une mise en page spéciale caractérisée soit par un encart situé à droite, soit directement dans la page des résultats de recherche en position 0. 

Exemples de Knowledge Graph
Exemple de Knowledge Graph

C’est uniquement le géant de Mountain View qui décide d’afficher ou non un knowledge graph mais des optimisations peuvent être effectuées en ajoutant une fiche Google My Business, en créant une fiche Wikipédia, en étant présent sur les réseaux sociaux, en intégrant des microdonnées sur ses coordonnées…


3. Les quicks answers

En fonction de certaines requêtes, Google peut aussi afficher des « Quick Answers » ou « Réponses rapides» en donnant directement la réponse la plus pertinente en position zéro.

Nous pouvons citer plusieurs exemples de quick answers :

  • Les définitions de mots ou d’expression
    Quick answer en position 0 définition
  • La météo avec le nom de votre ville (ou sans si la géolocalisation de votre mobile ou ordinateur est activée). Le site weather.com est généralement la source mentionnée.
    Quick answer en position 0 météo
  • Les traductions
  • Les faits divers : titre d’un film, nom d’une ville, nom d’une célébrité… Notons que ces données proviennent souvent du Knowledge Graph.

Il en existe d’autres mais cette fois la source n’est pas indiquée :

  • L’univers sportif : les résultats et le calendrier des rencontres…
  • Les conversions d’unités (exemple : combien font 50 dollars en euros)
    Quick answer en position 0 conversion
  • Les résultats de calcul (exemple : 150+12)

Je vous ai donné quelques exemples mais pour les autres, je vous laisse tester tranquillement depuis votre ordinateur ou mobile.

C. Qu’est-ce qui a motivé leur mise en place

Je vous ai donné la définition de la position 0 mais sans vous dire concrètement la raison de la création de la Google Answer Box.

Au départ d’internet, les moteurs étaient avant tout des annuaires alimentés par des personnes. Mais à un moment, l’homme ne pouvait plus suivre ce flot d’information et a dû créer des algorithmes pour les gérer. Au fur et à mesure, le moteur de recherche a rendu ses algorithmes de plus en plus précis avec de nombreuses mises à jour afin de toujours offrir à l’internaute la réponse la plus exacte et la plus appropriée à sa requête, son ambition étant d’améliorer en continu l’expérience utilisateur.

De plus, depuis quelques années, les internautes ont tendance à formuler leurs requêtes dans Google de façon naturelle comme s’ils communiquaient oralement avec une personne. Ce phénomène s’est aussi amplifié avec la recherche vocale de Siri ou Google now… Ces assistants personnels intelligents ont pour but de comprendre les requêtes orales des internautes et d’y répondre. Les featured snippets sont la base des recherches vocales. Selon Microsoft, d’ici 2020, la voix sera le mode d’interaction privilégiée.

Aujourd’hui, Google n’est plus considéré comme un simple moteur de recherche mais beaucoup plus comme un moteur de réponse. Voici le pourquoi du comment.

II. Pourquoi devriez-vous en tenir compte ?

Vous devez toujours garder à l’esprit d’améliorer votre référencement et tenter que vos pages web figurent dans la boîte à réponse de Google et ceci pour plusieurs raisons.

A. Ils occupent la meilleure position naturelle

Comme nous l’avons déjà évoqué, cet emplacement naturel est le meilleur car vous êtes encore plus visible que le premier résultat naturel. C’est donc un avantage indéniable pour votre url car en occupant cette place privilégiée, elle attire l’attention des internautes.

B. Leur format impacte fortement le CTR

En se situant avant le premier résultat SEO, le nombre de vos visiteurs évoluera. Vous pouvez donc enregistrer une augmentation de votre trafic organique de 100 à 500% (d’après SearchEngineLand et Hubspot) avec l’avantage d’être qualifié.

Comme le montre le graphique ci-dessous, les pages web qui sont en position 0 ont un taux de clic supérieur (CTR) à celles des résultats naturels. Quand le volume de recherche augmente, il croît d’autant plus.

La position 0 impacte le CTR

Pour 400 à 800 recherches mensuelles sur un mot-clé, le CTR est de 19,13% pour les résultats en référencement naturel et de 30,85% pour ceux affichés en ranking 0. Le taux de clic s’élève a 17,39% et 37,30% lorsque le volume de recherche est supérieur à 1 200.

Je vais vous donner quelques chiffres pour argumenter cela.
L’étude de Search Engine Land en août 2015 prouve l’impact sur le taux de clics. Suite à la perte du positionnement 0 sur un mot-clé concurrentiel, le site web de leur client a perdu 39 000 clics.

Selon l’étude de HubSpot de 2016, les mots-clés à fort trafic situés en position 0 ont vu leur CTR augmenté de plus de 114%. En occupant la boîte à réponse, une page web de ce site a enregistré 3 700 visites alors qu’elle en a généré « que » 1 700 en étant située en première place dans les résultats traditionnels de Google.


C. Ils sont ancrés dans les habitudes de navigation

Evolution des featured snippets
D’après ce graphique, nous pouvons voir l’évolution fulgurante du nombre de featured snippet qui a plus que doublé en un an passant de 4,8% à 11,5% environ. Depuis son lancement en 2014, il a été multiplié par cinq. De nos jours, ils font partie intégrante des résultats de recherche de Google et c’est un réel succès du moteur de recherche.

III. Comment conquérir cette position ?

Voici la réponse à la question « Comment faire pour qu'un extrait optimisé de ma page s'affiche ? » que vous trouverez dans l’Aide Search Console de Google : « Cela n'est pas possible. Google détermine de façon programmatique qu'une page donnée contient une réponse possible à la question de l'internaute et affiche alors le résultat dans un extrait de page optimisé. »

Cependant, selon le graphique ci-dessous de moz, la majorité des featured snippets proviennent des cinq premiers résultats naturels. Plus de 30% occupe la première place en SEO.

Le postionnement dans Google des featured snippets

Si vous souhaitez figurer dans la Google Answer Box, vous ne pouvez pour l’instant que travailler votre référencement naturel et tenter d’être situé en première position ou dans le top 5.

Je vais rentrer plus dans le détail pour vous expliquer comment essayer d’atteindre cette place tant convoitée.

Vous devez respecter plusieurs règles :

  • Optimiser le temps de chargement de votre site pour proposer une réponse instantanée
  • Réduire le nombre de vos images et de vidéos par page
  • Rédiger des pages web ou articles de blog composé de 950 mots environ
  • Réaliser une étude sémantique et bien sélectionner vos mots-clés pour optimiser vos contenus qui doivent être de qualité, ciblés et pertinents.
  • Essayer de répondre aux requêtes interrogatives : pourquoi, comment, comment faire, qu’est-ce que, définition… ? Selon une étude de stonetemple, parmi 850 000 répondant à ces questions, 19% s’affichaient en position 0.
  • Après avoir analysé leurs interrogations, placez dans une balise <p> le contenu informatif que vous souhaitez voir apparaître en position 0. Cette réponse à la requête de l’internaute doit contenir 54-58 mots et se situer dans votre chapô ou en introduction dans votre contenu.
  • Se positionner sur des requêtes avec des forts volumes de recherche : les featured snippets apparaissent à 15,2% pour les requêtes de plus de 320 recherches et seulement à 7,5% pour les requêtes de 10-50 recherches par mois.
  • Utiliser des requêtes précises contenant entre 41 et 79 caractères soit 6 mots minimum
  • Structurer vos pages en insérant des balises dans votre code html <table> et <ol> pour des réponses sous forme de tableaux, en liste ou par ordre chronologique
  • Optimiser les titres (h1, h2…) et le title de chacune de vos pages étant donné que certains mots-clés seront affichés dans l’extrait optimisé. Par exemple, vous pouvez commencer vos h2 par « étape 1 », « étape 2 » …Dans certains cas, Google reprend les noms des titres dans sa réponse au lieu d’un extrait de page. Vous devez également insérer des mots-clés dans les autres zones chaudes.
  • Avoir des urls avec un contenu structuré
  • Mettre en gras avec la balise <strong> vos mots-clés
  • Partager votre contenu sur les différents réseaux sociaux et essayer d’avoir un fort taux d’engagement de la part de vos fans
  • Avoir des pages web sécurisées en https comme 45% des urls crawlées par Google
  • Développer le nombre de vos backlinks et de vos domaines référents (au moins 1 000)

    Sachez que Google n’a pas de mode d’emploi exacte et que même si vous respectez tout cela, il faut être conscient que vous ne connaissez pas tous ses secrets sinon toutes vos pages web seraient en première page des résultats de recherche. Si vous arrivez à atteindre cette position, gardez à l’esprit que vous ne l’occuperez pas à vie. En effet, le célèbre moteur de recherche /réponse va toujours afficher l’extrait qu’il estime le plus utile et le plus pertinent à l’instant T.

    De toute façon, quoi qu’il arrive, toutes ces optimisations amélioreront votre positionnement et votre référencement n’en sera que meilleur.

IV. Quel avenir pour ces résultats ?

En tant que professionnel du web, nous pouvons nous poser la question si la position 0 est vraiment un nouveau but à atteindre ? Pour notre part, la réponse est oui évidemment.

Le ranking 0 répond aux attentes des internautes en proposant l’information la plus précise et la plus adéquate en fonction de leurs requêtes.

Etant donné que l’objectif de Google est de toujours offrir à ses utilisateurs une réponse adaptée et les satisfaire au maximum, on peut estimer que les answers boxs et autres ont encore de beaux jours devant eux. Certainement que dans les années à venir, ces résultats vont évoluer et connaître de nouvelles évolutions dans leurs affichages. A surveiller donc …

Conclusion

Si vous êtes arrivé au bout de cet article, bravo.

Le référencement naturel est une discipline en constante évolution. Pour augmenter votre trafic, ainsi qu’améliorer votre positionnement et votre notoriété, vous devez régulièrement optimiser votre SEO. Pour beaucoup de professionnels, la position 0 devient donc un Graal à atteindre. Et pour vous, est-ce le cas ? J’imagine qu’à présent, vous allez y réfléchir par 2 fois.

Si cet article a pu vous aider et que vous l'avez apprécié, n'hésitez pas à nous le faire savoir : en le partageant sur les réseaux sociaux, en vous abonnant à notre newsletter mensuelle ou en poursuivant votre lecture.

Vous souhaitez optimiser votre référencement et tenter d’atteindre cette position 0 alors contactez notre agence web sans attendre.

Agence Keacrea - 52, rue d’Emerainville- Bâtiment B - 77183 Croissy-Beaubourg © 2011-2017 Keacrea. Tous droits réservés