Un projet ?
01 83 85 50 55
Menu

Comprendre RankBrain et son impact sur le SEO

Publié le 20/11/2017
Accueil > Blog > RankBrain et son impact sur le SEO

En tant que professionnel du web, nous ne pouvons pas nier que le travail du référencement devient de plus en plus compliqué. Entre tous les facteurs à suivre et les mises à jour quotidiennes d’algorithme de Google, certains en viennent même à penser que le SEO connaît la fin de sa vie.

En effet, chaque année, ce n’est pas moins de 600 mises à jour (soit près de 2 par jour) que nous subissons avec plus ou moins d’impact à chaque fois. Il est aisé de comprendre la difficulté de tout suivre. Et oui, terminée l’époque joyeuse où avec quelques mots-clés bien placés et quelques backlinks, on trustait le Top 3 en un clin d’oeil. 

A toutes ces mises à jour, il faut ajouter depuis 2015 un autre phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur et impacte de manière croissante les résultats de recherche : RankBrain

De nombreux articles particulièrement bien faits traitent du sujet mais comme vous êtes arrivé sur le mien, je vais tenter de vous présenter cette bête curieuse sans trop vous faire flipper quand même et nous allons tenter de savoir si le SEO vit réellement ces dernières heures ou si finalement, il n’est pas tout simplement en train de subir une profonde mutation ?

I. Qu’est-ce que Rank Brain ?

Pour les fans de Terminator, peut-être le nouveau Skynet mais pour le commun des mortels, c’est un système d’apprentissage automatique qui utilise l’intelligence artificielle tant pour améliorer les recherches que pour interpréter les nouvelles requêtes.

Comme vous vous en doutez, Google doit ingérer chaque jour une montagne d’informations différentes et les milliards de réponses associées. Mais il doit aussi faire face aux quelques 450 millions de nouvelles requêtes faites chaque jour auxquelles il faut apporter une réponse pertinente. 

Mais comment fait-il tout cela ? 

L’infographie de Express Writers l'explique très bien mais elle est en anglais donc nous allons essayer de vous la présenter.

Pour essayer de faire simple, RankBrain va identifier ce qui se cache derrière ces nouvelles requêtes, l’intention de recherche réelle, pour tenter de présenter les solutions les plus efficaces.

RankBrain va ensuite trier ces millions de nouvelles requêtes composées souvent de phrases ou de termes plus ou moins compréhensibles (sauf dans la tête de celui qui la tape) en vecteurs mathématiques qu’il utilise ensuite pour rechercher les requêtes les plus courantes, les mettre en relation avec les plus complexes suivant le contexte et améliorer ses capacités à établir des connexions identiques dans le futur. 

Mais là, ne me demandez pas comment, c’est au-delà de mes compétences. 

Ainsi, avec l’Intelligence Artificielle, Google est capable d’apprendre des nouvelles entités et de celles existantes pour enrichir ses résultats. 

Du coup, Rank Brain n’agit que sur 15 % des requêtes ? En fait, non. Google fait de plus en plus confiance à son algorithme et même si nous ne savons pas vraiment dans quelle ampleur, il impacte beaucoup plus de requêtes que cela. 

II. Pourquoi créer cet algorithme ?

Tout d’abord, je pense qu’il est important de préciser que RankBrain n’est pas vraiment une nouveauté dans le paysage puisqu’il est associé à la mise à jour de l’algorithme Hummingbird (Colibri qui, comme l’oiseau, est censé être plus rapide et précis dans les résultats de recherche) sorti pour sa part en 2013. 

Comme je vous l’expliquais dans l’un de mes articles précédents, la psychologie et le SEO sont étroitement liés. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’avec le temps, les moteurs dits de recherche sont devenus des moteurs de réponses. Vous avez une question, Google (pour ne citer que lui) a la réponse. Et si vous remontez un peu dans vos souvenirs, vous constaterez que celles-ci sont de plus en plus précises et pertinentes. Un peu comme s'il lisait dans nos pensées. Flippant, non ? 

Autrefois, si vous vouliez faire ressortir votre site en bonne position, il suffisait de placer de manière plus ou moins importante un mot clé dans votre contenu et quand l’internaute tapait une requête contenant ce terme, vous pouviez ressortir en bonne place assez vite dans les résultats. 

Bien sûr, cela a mené à de nombreux abus et a forcé les moteurs de recherche à revoir leur copie et leur processus de classement. A présent, les moteurs ne se contentent plus de scanner les mots de votre page ? Ils veulent “la comprendre”, la placer dans un contexte qui correspond à la recherche de l’internaute et ne proposer que ce qui peut réellement intéresser sous la forme de liens, feature snippets... 

Un petit exemple ? 

Supposons que vous envisagiez la création d’un site web (ça tombe bien, c’est notre job). Vous pourriez vous demander ce qui caractérise “un bon site web ?” et faire la recherche suivante : "Comment faire un bon site" et là, le premier lien qui s’affiche est : Les 9 règles de l’ergonomie d’un bon site web 

Résultat de la requête comment faire un bon sitePourquoi ? Tout simplement parce que Google va juger que l’ergonomie est un critère important pour avoir un bon site web. 

Mais supposons à présent que vous souhaitiez savoir ce qu’est l’ergonomie web.

Là, le résultat sera différent. Il sera ici affiché sous forme de rich snippet, cette petite boîte à réponse placée en position 0 dans notre cas. (cf image)

Exemple d'un résultat en position 0

III. Comprendre l’intelligence artificiel et l’apprentissage automatique 

Si vous êtes fan de sciences fiction, l'Intelligence Artificielle doit vous parler puisqu’elle vise à permettre aux ordinateurs de réagir comme des humains. Donc, si je ne vous ai pas encore perdu dans les méandres de Rank Brain, vous avez compris qu’il constitue bien un système d’intelligence artificiel qui permet à Google de comprendre les requêtes complexes et offrir les réponses les plus pertinentes. 

Et pour l’apprentissage automatique ? 

Il est très bien expliqué par Maya Gupta de Google qui indique que l’apprentissage automatique consiste à rassembler de grandes quantités d’informations pour en déterminer des schémas sous-jacents puis à les utiliser pour effectuer des prévisions concernant de nouveaux exemples. 

C’est une application de l’intelligence artificielle qui utilise le comportement d’un ou plusieurs utilisateurs pour comprendre ce qui fonctionne ou pas et permettre aux moteurs de diffuser du contenu basé sur un historique commun. 

Un petit exemple ? 

Imaginions que vous saisissiez une requête dans Google mais que celle-ci ne vous retourne pas de résultats qui vous semblent pertinents. Vous allez saisir une nouvelle recherche, plus précise. Les résultats seront alors plus ciblés. Pour vous, c’est bon. Vous avez votre réponse. 

Pour Google, il comprend qu’en ne cliquant sur aucun résultat lors de la première recherche, les résultats qu’il vous proposait ne semblaient pas assez pertinents. Mais en cliquant sur une réponse lors de la seconde recherche, il va mettre en corrélation la première et la seconde requête pour sortir une réponse plus pertinente la prochaine fois que vous saisirez la première requête. 

En comprenant vos intentions de recherche, l’expérience utilisateur ne s’en trouve ainsi qu’améliorée. 

Ainsi, l'Intelligence Artificielle et l’Apprentissage Automatique sont les 2 grandes composantes de ce que souhaite développer de plus en plus Google et jouent un rôle important dans RankBrain.  

IV. Impact de RankBrain sur le SEO 

Comme nous l’avons déjà précisé, l’ambition de Google est bien de fournir l’information la plus pertinente aux recherches faites et en cela, RankBrain répond parfaitement à cette mission. Il est donc évident qu’il influence directement le SEO puisqu’il modifie les classements de millions de résultats. 

Google a d’ailleurs précisé très clairement qu’il considérait RankBrain comme le troisième facteur le plus important pour le SEO après le contenu et les liens. 

Mais alors, peut-on influencer directement RankBrain ? 

Comme d’habitude, Google nous fournit ses infos au compte-goutte et Gary Illyes a d'ailleurs déclaré qu’aucune méthode ne permettait d’influencer directement RankBrain. Bonne nouvelle alors, Google s’occupe de tout. Rien de nouveau donc dans le travail du référencement naturel ? En fait si car même s’il n’existe pas de recette miracle pour influencer RankBrain, je vous rappelle quand même que son principe est de comprendre les intentions de recherche des internautes, ce qui n’est pas rien. On peut en toute logique se dire que pour “plaire” à RankBrain, il faut continuer les bonnes pratiques actuelles et se concentrer sur la qualité de l’expérience que vous offrez à vos utilisateurs.

Pour cela, 2 axes sont à privilégier : 

  • Ne plus penser en termes de mots clés mais en intention de recherche. Ne vous focalisez plus sur l’idée d’une page = 1 mot clé. Pensez d’abord utilisateur. Répondez à leurs questions en leur fournissant un contenu de qualité. En gros, une page doit fournir un contenu pertinent sur une thématique qui contient éventuellement des sous-thématiques. Par exemple, si vos utilisateurs tapent “assurance auto”, que pensez-vous réellement qu’ils s’attendent à trouver ? Une définition de ce que c’est ou une solution concrète avec tarif et garanties à la clé ?
  • Améliorer la qualité par un meilleur engagement de vos visiteurs et pour cela, offrez à vos visiteurs :
    • un site rapide
    • une expérience utilisateur adaptée à tous les supports
    • évitez les fonctionnalités qui ennuient vos utilisateurs telles que les pop-up intrusives…

Conclusion

Si j’ai réussi à vous faire lire cet article jusqu’au bout, merci. 

Vous voici à présent informé du chemin que souhaite prendre Google en termes de classement des pages de votre site. 

Même si pour l’instant il ne semble pas possible d’influencer directement RankBrain, nous savons néanmoins qu’il devient un facteur important du classement et que pour avoir toutes les chances de lui plaire, vous devez d’abord plaire à vos utilisateurs. 

A la réponse “le SEO est-il mort”, je ne pense pas que ce soit réellement le cas. Par contre, il connaît une profonde mutation qui va imposer de plus en plus à viser la qualité à tous les niveaux. Mais finalement, n’est-ce pas la meilleure chose qui puisse arriver ? 

Et vous, pensez-vous avoir suffisamment placé vos utilisateurs au cœur de vos stratégies de visibilité ? Si vous souhaitez en être sûr, nos experts sont à votre écoute pour étudier cela avec vous

23 rue de la maison rouge
77185 Lognes
Contactez-Nous
01 83 85 50 55
Horaires
9h-12h/13h-18h lun-ven